logo-see-2021
Pour télécharger cette article :

Abonnez-vous

Théorie des jeux non-coopératifs et radio cognitive

Voir tous les articles de la revue

REE 2013-1

L’essence même de la théorie des jeux est l’étude des interactions entre plusieurs preneurs de décisions dont les décisions sont interdépendantes : ce qu’obtient un preneur de décision ou joueur ne dépend pas seulement de ce qu’il fait mais aussi de ce que font les autres joueurs. En radio cognitive, les émetteurs peuvent être vus comme des preneurs de décisions qui  doivent  choisir  leurs  paramètres  radio.  Ces  derniers peuvent typiquement inclure le niveau de puissance  du  signal  d’émission,  les  portions  du  spectre radio exploitées, les périodes d’émissions, le type de modulation utilisée, etc. Lorsque plusieurs émetteurs utilisent  une  partie  commune  du  spectre  radio  en même temps et dans une même zone géographique, les  performances  associées  à  une  communication entre un émetteur donné avec ses récepteurs d’intérêt dépendent généralement à la fois de la stratégie d’émission de l’émetteur lui-même (par exemple du niveau de puissance du signal d’émission) mais aussi des stratégies des autres émetteurs. Ainsi le fait que des ressources radio communes soient partagées en radio cognitive, que ceci génère de l’interférence ou non, les décisions des émetteurs munis de radio cognitive sont naturellement interdépendantes.  Il n’est donc pas étonnant que la théorie des jeux joue un rôle d’importance croissante dans le domaine de la radio cognitive [1] [2]. Mais ce raisonnement peut être raffiné. 

Société de l’Electricité, de l’Electronique et des Technologies de l’Information et de la Communication

17 rue de l’Amiral Hamelin  75116 Paris

Métro : « Boissière » Ligne 6 et « Iéna » Ligne 9

Téléphone : (+33) 1 56 90 37 17

N° de SIREN : 785 393 232, Code APE : 9412Z TVA intra-communautaire : FR44 785 393 232
×
×

Panier